Un camp chantier est une forme particulière du service volontaire qui permet aux bénévoles venant de pays et milieux différents de vivre et travailler ensemble au profit d’une communauté pendant une période donnée pour la réalisation d’un projet touchant à l’éducation, au patrimoine, à la santé, à l’environnement et à la culture. Le but est d’aider les jeunes à s’épanouir dans un esprit de solidarité et d’entraide, d’échanges culturels et du développement des milieux abritant lesdits camps chantiers. Ces camps chantiers animés par des volontaires bénévoles porterons  sur :

  • Soutient scolaire aux enfants (cours de vacance
  • Animation socio-éducative et sportive, loisir avec les enfants
  • Mobilisation / Sensibilisation IST/VIH/SIDA
  • Artisanat Africain (production d’œuvre artistique et culturelle)
  • Reboisement et sensibilisation sur l’environnement
  • Alphabétisation
  • Education et planification familiale
  • Intégration familiale et placement des volontaires dans les familles d’accueils etc.
  • Construction des Bâtiments scolaires, de bibliothèques, des Latrines publiques Eco-sanitaires Activités Champêtres

 » Ces camps chantiers durent généralement 2 ou 3 semaines soit une durée d’un (01) mois, pendant les vacances d’été ou d’hiver (toutefois compte tenu de la disponibilité pendant les vacances ou congés, le volontaire peut s’il le souhaite faire 1 ou 2 semaines de  chantier).  » Donc les programmes sont toujours d’Hiver, Printemps, été, et Automne.

C’est trois choses à la fois :


Une action humanitaire, la réalisation d’une action et la vie en communauté.
*  L’action humanitaire : Les volontaires ne reçoivent pas de salaire – engagement à la réalisation d’une action – le chantier s’inscrit dans un projet local.
*  La réalisation de l’action : Les travaux sont accessibles à tous et ne nécessitent pas de compétence particulière. – La motivation des volontaires à la réalisation des travaux
* La vie communautaire : Un groupe de 10 à 25 personnes de différentes nationalités à la réalisation des travaux – La vie communautaire est à gérer en groupe – Les heures de travail adaptables aux conditions du milieu local.

OBJECTIFS  CAMPS CHANTIERS

La réalisation des travaux communautaires dans ces villages vise avant tout :

  • A se confronter à la réalité des milieux et à développer le volontariat international
  • A rapprocher les cultures, les civilisations, les expériences des diverses sociétés qui y sont confondues.
  • A développer le partenariat Nord/Sud
  • A apporter une assistance aux populations locales

Avec   » A.M.S.I », vous aurez donné quelque chose de nouveau au pays à la communauté, vous aurez fait de vos vacances, des vacances utiles, laborieuses, des vacances de fête remplies de souvenirs tangibles et inoubliables.

La toute première nécessité des camps chantiers de l’AMSI-TOGO est avant tout la possibilité qui est offerte  à tous les volontaires quelques soit leur provenance de rencontrer des peuples  et des cultures  qui sont différentes des leurs.
Ils découvrent les joies et peines de ces peuples, leur façon de vivre et de résoudre les problèmes quotidiens de la vie, c’est toujours un plus de savoir. 

POURQUOI PARTICIPER A UN CAMP CHANTIER AU TOGO ?

 » Il est de plus en plus facile et surtout inutile d’aller en Afrique en tant que touriste. Passé des vacances, ça peut être sympa, mais vous ne découvrirez pas les réelles vertus de l’Afrique et le TOGO. En faisant un chantier vous vous rendrez utile, vous rentrerez  en contact direct avec la population locale ;  en travaillant  avec eux vous vous imprégnerez  de leur vie quotidienne.  » Vous vous ferez  des amis avec la communauté locale : cet échange est non seulement humain mais aussi  et surtout culturel.

SE DOCUMENTER AU PREALABLE

Il est essentiel, avant de partir, d’avoir un bon aperçu de l’endroit où l’on va se rendre. Une connaissance préalable de la langue, de l’histoire, de la culture, des gens, de la politique, etc. Améliorer sans aucun doute votre voyage. Les agences de tourisme locales pourront vous donner des informations et de la documentation sur le pays.

PREVENIR SA FAMILLE /SES AMIS

Soyez sûr que votre famille ou vos amis savent exactement où vous allez. Donnez-leur une copie de votre itinéraire ainsi qu’une liste des endroits où vous pouvez être contacté en cas d’accident. Vous pouvez leur laisser les coordonnées de notre association. Si votre famille cherche à savoir ce qui se passe, ces renseignements leur seront utiles, aussi bien qu’à vous d’ailleurs. Ne disparaissez pas sans rien dire : laissez des traces… ! ! !

TYPE DE JOURNEE SUR UN CHANTIER

Les  camps chantiers sont avant tout un carrefour d’échange occasionnant un brassage interculturel mais aussi et surtout pour la réalisation d’un projet d’intérêt communautaire. Ceci dit les volontaires travaillent  5 jours sur 7 pendant 3 semaines ou 1 Mois.

Voici un bref aperçu du programme quotidien sur le chantier :
06 h 30                       :  Réveil
06 h 30 – 07 h 30        :  Corvées
07 h 30 – 07 h 50        :  Petit déjeuner
08 h 00 – 12 h 00        :  Travail sur le chantier
12 h 00 – 13 h 00        :  Déjeuner + lecture du rapport de la journée précédente
13 h 00 – 14 h 30        :  Repos (sieste)
15 h 00 – 17 h 00       :  Loisirs éducatifs aux enfants
18 h 00 – 19 h 00        :  Corvées
19 h 15 – 20 h 00       :  Dîner
20 h 40 – 22 h 15        :  Débats ou Causeries sur les réalités africaines, chants et danses au son du DJEMBE.
23 h 00                        : Heure du silence sur le chantier.

Les week-ends sont consacrés aux excursions en groupe.

LA VIE QUOTIDIENNE SUR UN  CAMP CHANTIER


Quelque soit le type de chantier, les volontaires sont appelés à faire la cuisine, des corvées (Eau, vaisselle, Entretient etc..) sur les chantiers, les volontaires mettent  en œuvre la force et le courage, le sens de la responsabilité et dynamisme pour atteindre l’objectif du projet.

Notez que ces chantiers internationaux qui s’organisent nécessairement autour d’un projet d’intérêt général et qui sont des carrefours de rencontres interculturelles favorisent l’apprentissage de la citoyenneté. Ils suscitent l’émergence de solidarité locale et permettent la mobilisation de volonté autour de la valorisation du patrimoine, qu’il soit culturel, naturel ou bâti et sont des lieux de formation.

Les chantiers internationaux s’efforcent donc de mettre en œuvre certains idéaux : ils sont un moyen de travailler pour la paix de manière pratique, de faire quelque chose d’utile sur le plan social et de faire prendre conscience de ce qui se passe dans la communauté.

Sur nos chantiers, tout le monde doit être égal et travailler et coopérer avec les autres plutôt que de rivaliser, afin d’apprendre à se regarder d’une manière différente.

Nous informons les volontaires fumeurs que l’usage de toute sorte de drogues même le Cannabis est formellement interdit au Togo. Tout contrevenant assurera ses responsabilités vis-à-vis de la police et de la justice.

LES LANGUES DU CHANTIERS

Le Français est obligatoire ; Anglais est facultatif.

ANIMATION ET LOISIR SUR UN CHANTIER


Elle permet de faire valoir les cultures qui y seront confondues, d’animer le chantier avec des chansons africaines, Européennes, etc. Les volontaires font la fête tous les soirs, ils chantent, dansent  au son du DJEMBE, Gon etc. Il y aura des contes autour du feu et des jeux divers. Ils assistent et participent aux séances de TAM – TAM, danses folkloriques, on n’oublie pas les randonnées en montagnes, la visite des sites touristiques.

NB: Compte tenu des soirées africaines et européennes organisées sur les camps chantiers, nous conseillons aux expatriés d’amener des musiques européennes et d’autres choses de réjouissances européennes afin de mieux organiser les soirées européennes.

L’HEBERGEMENT

Sur les camps chantiers, les volontaires sont logés en groupe dans les bâtiments (écoles, centre de jeunes, maisons…). AMSI-TOGO peut offrir le logement à Lomé à des volontaires qui veulent rester quelques jours avant et après chantiers.

CONDITIONS DE PARTICIPATION

La participation est ouverte à tout monde ayant un âge minimum de 18 ans et sans discrimination, pour les moins de 18 ans nous exigeons de l’autorisation parentale. La qualification professionnelle n’importe pas. Le volontaire payera des frais de participation qui sont payable à l’arrivée du volontaire à Lomé et au bureau de l’AMSI-TOGO.

DISPOSITION

Le groupe des volontaires est dirigé par un animateur. Le volontaire travaille 5 heures par jour et pendant 5 jours par semaine, le travail dure 3 semaines. Les taches quotidiennes comme les achats, la cuisine, la vaisselle…sont faites à tour de rôle par des petites équipes qui seront formées par l’animateur. Les volontaires auront trois repas par jour à savoir le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner.

NB: Les volontaires qui désirent mieux connaître le Togo peuvent venir avant ou rester après les camps chantiers pour faire un peu du tourisme.

EXCURSION

  • La visite de la ville la plus touristique du Togo (Kpalimé), avec un beau paysage, un climat doux, ses belles et immenses cascade de KPIME, WOME, AGBATOE, etc..,  la ville de kpalimé offre aussi à vue le Mont AGOU (le plus haut sommet du TOGO) et aussi un grand centre artisanal que nous aurons aussi à découvrir.
  • La visite de Togoville et  du lac TOGO auquel le pays doit son nom.

C’est l’endroit où a été signé le traité de protectorat par l’allemand Gustave Nachtigal avec le roi Mlapa III de Togoville en 1884. On y  va en pirogue !

       Site d’AGBODRAFO : Maison des esclaves et puits des enchaînes

 Le marché des Fétiches de Lomé (qui est le seul et unique dans toute l’Afrique de l’ouest)  

  • La visite de la ville de Kara. C’est une ville située au Nord du Togo. Cette visite permettra aux volontaires de voir les animaux sauvages (les éléphants, les Autruches, les hippopotames,…..) dans la grande forêt de Tchamdè et aussi les peuples de Temberman……

IDEES POUR FINANCER VOTRE VOYAGE HUMANITAIRE

Vous envisagez de partir faire une mission avec l’AMSI-TOGO, mais vous vous interrogez sur la manière dont vous allez trouver de l’argent nécessaire ? Pas de panique, vous trouverez sur cette affiche un certain nombre de pistes pour vous aider à réaliser votre projet.
La plupart des volontaires qui partent en mission humanitaire ou solidaire chaque année ne disposent pas d’emblée des fonds nécessaires. Nombreux déjà sont ceux qui ont dû trouver les fonds autour d’eux. En plus de l’argent récolté, ils ont développé des qualités d’organisation, d’autonomie et un esprit d’initiative que des employeurs aiment d’ailleurs voir.
La recherche de fonds est certainement l’un des premiers challenges à relever après l’étape de l’inscription en ligne sur notre site. Organiser une soirée, monter un dossier de demande de subvention, vous faire parrainer, les possibilités de financements sont variées. Vous serez sans doute tour à tour surpris par la générosité de votre entourage ou déçu par le désintérêt de certains sponsors potentiels (qui reçoivent par ailleurs des centaines de demandes de soutien financier), mais ne vous découragez pas !
Gardez en tête votre objectif : à savoir réaliser votre projet et vivre une expérience inoubliable !
Votre détermination et votre motivation seront vos meilleurs atouts.

Quelques pistes de recherches :

Subventions publiques et sponsors privésLes demandes de financements auprès d’organismes publics ou privés demandent souvent un délai important. Il vous faudra en général monter un dossier de présentation, expliquer votre démarche, convaincre de votre motivation et surtout de l’utilité pour votre organisme de vous financer. N’hésitez pas à joindre à votre dossier une attestation de participation à nos programmes, que nous pouvons vous envoyer sur simple demande après votre inscription en ligne sur notre site.

Dispositifs existants :

Certains organismes ont des dispositifs destinés à financer des projets personnels. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des collectivités locales :– Le conseil municipal– Le conseil général– Le conseil régionalRenseignez vous également auprès de votre école, fac, ou établissement scolaire, qui proposent parfois des boissons, de stages ou des aides à la mobilité, …Les chambres de commerce et d’industrie  peuvent aussi proposer des aides.Vous pouvez par ailleurs trouver des sponsors en mettant en avant ce que vous pourrez apporter.
Quelques exemples
 Les médias : proposez un reportage ou un article à votre retour Les entreprises : les petites entreprises peuvent être intéressées par faire apparaître leur nom associé à un projet comme le vôtre.Qui que soient vos donneurs (entreprise, famille, ami, collectivité,…), notez bien leur nom et la somme donnée, de pouvoir leur tenir au courant de l’avancée de votre projet et les remercier par la suite.

Trouver un jobDe nombreux volontaires étudiants ont financé une partie de leur voyage humanitaire par un job de quelques heures par semaine, ou pendant leurs vacances.

Autres petites idées pratiques
-Laver les voitures.
-Faire des paquets cadeaux.
-Echanger un service en nature (par exemple proposez votre travail quelques week-ends dans un magasin de sport, en échange d’un nouveau sac à dos, …).
Se faire sponsoriser pour courir un marathon. Vendre vos vieux livre livres ou objets sur Internet.
– Vendre des gâteaux et biscuits sur un stand dans votre ville, votre école, …
-Confectionner des cartes de vœux pour les revendre.
-Economiser ! Renoncer à l’achat d’un nouveau jeans ou paire de basket à la mode et mettez cet argent dans une tirelire. Il n’y a pas de petites économies ! 2 euros par jour de côté font déjà une belle somme après 6 mois.

Etablir son budgetIl est indispensable dans un premier temps d’établir un budget, en faisant une estimation des dépenses engendrées et des sommes disponibles, afin de déterminer le montant dont vous avez besoin. Il est plus facile d’atteindre un objectif quand il est défini et chiffré.

Planifier votre recherche de financementCertains financements sont rapides à obtenir, d’autres plus longs. Il va donc falloir s’organiser. Parmi les financements les plus longs, on trouve notamment les demandes de subventions. Parmi les plus rapides, l’organisation d’évènements sponsorisés par exemple. Un petit tableau décliné par mois vous permettra de planifier la préparation de votre départ et d’y inscrire les dates importantes ou butoirs. Et n’oubliez pas de mettre par écrit toutes vos actions et résultats, afin de pouvoir suivre l’évolution de votre recherche.

S’inscrire dès que possible

Si nous vous demandons seulement 5 à 6 semaines minimum pour confirmer définitivement votre inscription et votre départ, s’inscrire le plus tôt possible, dès que vous êtes sûr(e) de vouloir partir avec l’AMSI-TOGO, a de multiples avantages :

  • Vous réserverez votre place. Surtout si vous avez des demandes spécifiques, une inscription bien avant votre départ permettra à notre équipe de trouver le projet qui correspond exactement à vos attentes … et de vous réserver votre place pendant la période souhaitée. Surtout en période de vacances d’été, il peut aussi arriver que la demande pour un certain projet dépasse notre capacité d’accueil. Dans ce cas, nous procédons selon le principe : « premier inscrit, premier servi ».
  •  Vous disposez d’un délai plus long pour votre départ, évitez ainsi le stress et l’urgence d’un départ précipité. Par ailleurs, notre équipe locale a également plus de temps pour organiser votre présence sur place, trouver votre lieu d’hébergement où vous accueillir dans une famille et mettre en place votre mission.
  • Et surtout en vous inscrivant, vous signez un contrat avec vous-même. Vous vous engagez à partir à une date fixée, ce qui permet de planifier la préparation de votre départ, et de faire ce qu’il faut  (convaincre l’entourage, réunir les fonds) pour atteindre vos objectifs.Si vous n’avez pas eu assez de temps pour réunir les fonds nécessaires, vous pouvez repousser votre départ à une date ultérieure (même à l’année d’après).Si vous souhaitez annuler complètement votre mission, nous vous prions de nous informer au moins 4 semaines bien avant la date prévue pour votre mission.                                                             

CONLUSION                                                  

La fin de chaque chantier se solde par une remise solennelle d’attestation de participation aux volontaires. Chacun présentera ses impressions sur la manière dont ce sont déroulées les activités et fera des propositions pour les camps chantiers des années à venir. Imagination et dynamisme seront vos meilleurs atouts pour réaliser votre projet. La Dynamique des Volontaires Sociaux (AMSI-TOGO) et les populations des localités dans lesquelles ces camps chantiers sont organisés vous réservent un accueil chaleureux et vous souhaitent les bienvenues au TOGO.